Comment se déclarer auto entrepreneur étudiant?

Les démarches pour faire son inscription en auto entreprise
L’administration française n’est pas toujours simple à comprendre. Beaucoup d’étudiants souhaitent se lancer dans une activité entrepreneuriale, mais ne savent pas comment faire. Dans cet article, vous retrouverez des informations détaillées sur la procédure d’inscription en tant qu’auto-entrepreneur étudiants. À l’aide de ces précieux renseignements, vos démarches seront facilitées, et surtout, vous gagnerez du temps !

Comment s’inscrire?

Il est tout à fait envisageable pour un étudiant de mêler une activité entrepreneuriale à un cursus scolaire.

L’inscription en tant qu’auto-entrepreneur étudiant s’effectue très aisément en ligne. La déclaration peut se faire sur le site auto-entrepreneur de l’Urssaf, sur le site guichet-entreprises.fr ou auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE).

Il vous suffit de vous munir de votre carte d’identité et de remplir le formulaire, et le tour est joué. Bien évidemment, au préalable, vous devrez vous informer sur les conditions exigées et vous assurez de bien les remplir..

Les obligations

Quelques conditions sont à réunir afin de pouvoir devenir auto-entrepreneur étudiant. Tout d’abord, pour exercer en tant qu’auto-entrepreneur, l’étudiant doit être majeur lorsqu’il lance son activité.

L’étudiant auto-entrepreneur doit avoir une activité qui figure sur la liste des professions autorisées aux étudiants. Les activités libérales, artisanales ou encore commerciales lui sont ouvertes. Néanmoins, l’étudiant n’est pas habilité à exécuter des métiers intellectuels. Également, la pratique d’un métier nécessitant un savoir-faire particulier, comme la fabrication de produits frais ou la réparation automobile lui sont interdis.

Le mineur émancipé peut lui aussi bénéficier du statut d’auto-entrepreneur, cependant ses possibilités d’activité sont restreintes.

Le statut d’auto-entrepreneur étudiant nécessite de posséder une domiciliation. En effet, la micro-entreprise doit être absolument rattachée à une adresse fixe. C’est grâce à cette adresse que par exemple, les courriers administratifs destinés à l’entreprise seront envoyés. La contrainte pour l’étudiant est que majoritairement, les logements étudiants privés ou du CROUS n’acceptent pas la domiciliation d’entreprise en leur sein. Par conséquent, vous devrez vous renseigner auprès des responsables de votre résidence, pour en savoir un peu plus.

La loi française autorise le futur auto-entrepreneur étudiant, à user de l’adresse de ses parents afin de domicilier son entreprise. Autrement, une autre option est envisageable cependant elle sera payante. En effet, il existe des services dédiés à la domiciliation d’entreprise, qui vous fourniront une boîte postale ainsi qu’une adresse professionnelle.

En savoir plus

Les aides disponibles

Les jeunes étudiants auto-entrepreneurs peuvent se faire aider par l’ACRE (Aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprises). L’ACRE réduit partiellement les charges sociales, durant les trois années suivant le lancement de votre activité.

Pour bénéficier des aides octroyées par cet organisme, il vous suffit d’en faire la demande auprès du Centre de formalités des Entreprises (CFE). La requête doit absolument être effectuer dans les 45 jours, à compter de la date de votre déclaration en tant qu’auto-entrepreneur étudiant.

Autres aides

L’étudiant auto-entrepreneur peut aussi prétendre à la prime d’activité. Sous réserve que les revenus engendrés par votre entreprise soit égal à 78 % du SMIC net, soit 932 €.

Si vous percevez des aides étudiantes de la CAF, le statut d’auto-entrepreneur n’a aucune conséquence sur votre éligibilité. En revanche, il est possible que vos allocations soient revues à la baisse, selon vos revenus fiscaux.